RECHERCHE FONDAMENTALE - VIROLOGIE

Rôle de l’interaction Nef-Hck dans la dissémination du VIH-1 par les macrophages et dans la persistance des réservoirs viraux
Scientifiques et médicaux

Institut de Pharmacologie et de biologie Structurale  - CNRS UMR 5089
TOULOUSE
Directeur du laboratoire : Jean-Phillipe GIRARD
Responsable du projet : Isabelle MARIDONNEAU PARINI

RÉSUMÉ

Les macrophages sont des cellules du système immunitaire capables de migrer vers des sites infectieux afin de tuer les microorganismes pathogènes pour l’homme. Ces cellules sont des cibles majeures du virus de l’immunodéficience humaine (VIH), elles contribuent à l’établissement de réservoirs viraux persistants et à la propagation du virus dans l’organisme. Dans le cerveau, l’accumulation de macrophages infectés et la formation de cellules géantes multinucléées (CGMs), issues de la fusion des macrophages, participent à la neurotoxicité associée au SIDA (encéphalites).
Parmi les protéines exprimées par le VIH dans les cellules infectées, la protéine Nef joue un rôle primordial dans la réplication du virus et le développement du SIDA. Cette protéine aux fonctions multiples est capable d’interagir directement avec des protéines de la cellule cible, comme par exemple la kinase Hck spécifiquement exprimée dans les macrophages. Cette interaction Nef/Hck semble être déterminante pour le pouvoir infectieux du VIH-1.
L'objectif actuel consiste à étudier 1/l’impact de l’infection par le VIH-1 et en particulier de l’interaction Nef-Hck dans la migration des macrophages in vitro et in vivo et 2/identifier la fonction des CGMs. 

MONTANT DE LA SUBVENTION :

40 000 € sur 24 mois lors de l’Appel d’offres 2011 – Date d’échéance d’utilisation des fonds : 12/10/13