RECHERCHE Fondamentale - Virologie (VIH)

Transmission colorectale du VIH-1 par les cellules infectées du sperme et modulation par le liquide séminal.
Jeunes Chercheurs, Recherche Fondamentale

Financement

Porteur du projet : Julie FROUARD (Fin de thèse)
Responsable Scientifique : Nathalie DEJUCQ RAINSFORD

Laboratoire : Laboratoire d'Environnement Viral et Reproduction - Institut de Recherche sur la Santé, l'Environnement et le Travail - IRSET
RENNES - Bretagne

Montant : 35 153 € - Durée : 12 mois

Résumé

Il a été récemment montré, dans des modèles pré-cliniques, que l’inoculation intra-rectale de cellules infectées par le SIV (transmission cell-associated, ou CA) est particulièrement efficace pour transmettre l’infection. A ce jour, la transmission sexuelle par les cellules infectées a été très peu étudiée, en particulier au sein de la muqueuse colorectale. Sachant que les mécanismes moléculaires de la transmission CA diffèrent de ceux impliqués dans la transmission par des virions, il est primordial de déterminer la contribution des cellules séminales à l’infection de la muqueuse colorectale et sa modulation par l’environnement séminal afin de développer des vaccins et microbicides efficaces in vivo. Dans ce contexte, l’objectif du travail de thèse est de déterminer les mécanismes de transmission par les cellules infectées du sperme au niveau de la muqueuse colorectale, dans un modèle expérimental aussi proche que possible du vivo. Cette dernière année de thèse  permettra de caractériser le phénotype des leucocytes séminaux et leurs propriétés d’adhésion, et de comparer les résultats déjà obtenus avec ceux qui seront obtenus en utilisant du LS et des cellules séminales d’hommes VIH+, et d’identifier les mécanismes moléculaires impliqués. Cette base de connaissances permettra d’affiner les modèles expérimentaux pour le test de stratégies préventives vaccinales et non vaccinales et d’identifier de nouvelles cibles moléculaires pour la prévention de la transmission par le VIH.

Année

2017